webleads-tracker

Philippe un Manager engagé et passionné de la transformation numérique

Philippe B. est un manager passionné par les systèmes d’information.
Intrapreneur au profil très recherché, puis entrepreneur, il s’investit dans l’intégration des outils informatiques au service de la stratégie d’entreprise.

DSI 2.0, il les accompagne dans leur transformation numérique. En garantissant la continuité de leurs services informatiques et en orientant les choix de leurs directions générales, il conçoit une organisation optimale des flux d’informations, en accord avec la stratégie générale des entreprises.
Dans quels types de contexte intervenez-vous auprès des entreprises ?
J’interviens sur deux principaux types de missions qu’un manager de transition DSI peut rencontrer :
• Le management dit de “Relais”, dans le cadre d’un remplacement de dernière minute du DSI de l’entreprise.
• Le management dit de “Renfort”, pour épauler une direction informatique en difficulté. C’est notamment le cas lorsqu’un projet stratégique est sous-dimensionné, et donc hors délai, ou une migration ERP en panne.
Dans les deux cas de figure, je dois agir vite pour palier à l’urgence, tout en développant une capacité d’adaptation et d’intégration très poussée. L’enjeu est très important pour l’entreprise, je dois lui apporter mes compétences managériales et techniques pour maintenir la cohérence de son infrastructure informatique.
Quelles sont les raisons de cette situation, l’entreprise ne pouvait-elle pas anticiper votre intervention ?
De nombreuses entreprises sont rattrapées par le temps, car elles s’attachent à des objectifs primaires en occultant les prioritaires. En cas de difficultés ou de profonde transformation, les dirigeants de PME manquent parfois de maîtrise sur leur système d’information. La situation devient alors de plus en plus critique et urgente, car toute l’organisation de l’entreprise en est dépendante.

Quels sont vos objectifs ?
L’IT est l’énergie numérique de l’entreprise. C’est une partie intégrante de son fonctionnement, il faut que ça marche, sans coupure et sans se poser de questions. Mais, derrière la partie visible, le Front, la DSI doit impérativement concevoir et installer le moteur, le Back. Mon premier objectif est donc de leur fournir les meilleurs outils numériques, en adéquation avec les besoins fonctionnels des utilisateurs, tout en respectant au mieux les budgets et délais alloués.
Justement, que mettez-vous en place ?
Le métier de DSI 2.0 est entièrement axé au service des utilisateurs et du client. C’est un rappel important, car nous ne sommes pas là pour nous faire plaisir avec les derniers gadgets à la mode. Notre rôle consiste à analyser très rapidement les besoins de nos interlocuteurs et à mettre en place des solutions fiables pour les satisfaire pleinement.
Généralement, les points clés de nos principales interventions sont :

• La remise à plat du portefeuille de projets et la redéfinition des priorités.
• L’alignement avec la stratégie définie avec les dirigeants.
• Le rétablissement de la communication avec les utilisateurs ou entre les équipes, en décloisonnant les organisations.
• La résolution de certains points techniques pouvant engendrer des contournements risqués, comme l’utilisation d’une messagerie personnelle lorsque l’accès à distance est trop compliqué.
Quelles sont les difficultés que vous rencontrez lors de vos missions et comment les surmontez-vous ?
Il y a bien entendu, une certaine forme de résistance au changement, d’autant plus prononcée ces dernières années avec l’entrée en scène de la transformation digitale.
Mais il nous faut généralement lever deux difficultés majeures :
• Notre intervention, en tant que manager de transition, suscite des craintes de perspectives d’avenir dans l’entreprise. Or, nous ne sommes en aucun cas là pour prendre la place de qui que ce soit. La méthodologie de louerunmanager.com nous apprend à lever facilement ces éventuelles objections.

• Le manque de communication interne au sein d’une entreprise provoque également parfois une sorte d’isolement. Il nous faut dans ce cas restaurer cette communication rapidement pour élaborer efficacement la stratégie et la politique informatique à mettre en place.

Nous sommes également confrontés à une autre difficulté, celle de la multiplication des solutions Cloud qui entraine des solutions “hors DSI”, très séduisantes pour les directions métiers. Or, le DSI a besoin de développer une relation de confiance pour apporter une réelle coopération.

Bien sûr, le manager transitoire peut accepter le recours à ces solutions externes, mais il doit en avoir connaissance et comprendre les motivations des dirigeants, afin de mettre en évidence les risques de sécurité et de data-gouvernance. Le DSI se doit de protéger le patrimoine informationnel de l’entreprise, il représente la composante de sa valeur marché.

S’il veut reprendre la main sur ces outils, le DSI doit permettre aux directions métiers de conserver leur agilité et leur autonomie, tout en leur assurant un délai de traitement acceptable et isopérimètre.

Que permet l’intervention d’un “manager à louer” lors d’une période de crise ?
Au-delà de son expérience et de sa capacité à agir vite et efficacement, le manager de transition apporte avant tout une prise de recul indispensable et une hauteur de vue différente de par son statut d’intervenant externe. Neutre, il n’a aucune considération politique, son avenir étant clairement hors de l’entreprise pour laquelle il intervient. Il est uniquement centré sur les objectifs définis en amont avec son client dans le cadre de sa mission louerunmanager.com.
Il est donc à même de prendre les décisions déterminantes pour surmonter la crise que traverse l’entreprise et les transmettre aux dirigeants.

Quelles ont été vos dernières responsabilités dans le cadre de vos missions ?
Elles sont variées, c’est aussi tout l’intérêt et l’une des forces de ce métier. Par exemple, au sein d’un cabinet d’avocats international, la confiance accordée par l’équipe de direction m’a permis de disposer des moyens et des ressources nécessaires pour remettre en place le portefeuille projets. J’ai ainsi pu redéfinir les contours de la fonction IT. J’ai également souhaité redonner une priorité de service aux utilisateurs, particulièrement exigeants en raison des forts engagements de leur propre métier.
Autre exemple, j’ai aussi mis en place l’ensemble de l’IT au sein d’une start-up, des outils de base (messagerie, site internet, CRM, facturation, etc.) jusqu’à l’architecture de la plateforme cible, le secteur du transport aérien.
Lors de ces deux expériences, j’ai pu noter deux points communs : les enjeux de sécurité et de data-gouvernance devenus essentiels, reposant autant sur les outils que sur leur usage.
Si vous aviez un regret, lequel serait-il ?
Malheureusement, nous intervenons trop souvent dans l’urgence. C’est certes l’un des risques de notre métier, mais souvent je ne peux m’empêcher de penser que nos clients auraient dû faire appel à nos services plus tôt. Ils auraient ainsi évité certaines crises. Mais, je sais aussi qu’il est parfois difficile pour un chef d’entreprise de ne pas avoir “la tête dans le guidon” ! Louerunmanager.com est là pour ça.
Un autre point sensible concerne le management des équipes SI. Il faut parfois former ou se séparer de certains de ses collaborateurs, car leurs compétences sont trop limitées. Savoir optimiser les équipes fait aussi partie du rôle d’un manager, à louer ou pas.
Quels sont les éléments de fierté dans votre carrière de DSI à louer ?
L’objectif de nos missions est généralement orienté sur l’entreprise et sa volonté à retrouver une efficacité et une disponibilité de son SI.
Il ne faut jamais perdre de vue qu’une bonne DSI repose en grande partie sur ses équipes et leurs capacités à communiquer avec les directions métiers. Il faut toujours instaurer le retour de la confiance entre les hommes d’une même société. C’est mon rôle et lorsque ce but est atteint, j’en suis très fier. Je dois aussi parfois préconiser le recrutement en interne comme en externe pour que l’entreprise trouve la personne qui sera en mesure d’assurer la pérennité du travail que j’ai accompli lors de mon intervention.
Et puis, même si notre mission est terminée, j’apprécie tout particulièrement lorsque je peux maintenir le contact avec les équipes pour le seul plaisir de nous revoir !

Enfin, qu’apporte à votre métier une structure comme LouerUnManager ?
LouerUnManager est clairement une société qui aborde le management de transition de manière collaborative et solidaire au service des entreprises car outre la recherche de nouvelles missions, LUM anime ce réseau d’expertises en organisant régulièrement des évènements collaboratifs et d’innovation managériale permettant nous permettant d’échanger et d’améliorer nos compétences.

Enfin l’état d’esprit d’empathie insuffler par Aurélie et Chantal, les dirigeantes de LUM nous engage d’autant plus vers ce système collaboratif nous permettant rompre l’isolement du manager de transition, c’est gagnant-gagnant pour tous !

Vous voudriez travailler avec Philippe?  contactez-nous ici 



Un commentaire

  • Rivas

    Bonjour,
    Nous cherchons à travailler avec vous sur des problèmes technico-réglementaires concernant les données de santé dans la Consult Station et l’application du médecin. Dans le passé, nous avons déjà travaillé ensemble sur ce projet qui, actuellement est en train d’évoluer.

    Cordialement,

    Marta RIVAS
    Directeur Qualité et Affaires Réglementaires
    T : +33 (0) 1 70 81 49 34
    http://www.h-4-d.com
    H4D – 92 avenue Kléber 75016 Paris – France

Laisser un commentaire