webleads-tracker

Quel est vraiment le 1er Job de l’acheteur?

Dans la série : Un acheteur sachant acheter

Episode 2 : Quel est vraiement le 1er job de l’acheteur ?

Allo Bernard ! Tu as entendu parler du projet Jupiter ? Bon alors tout est calé entre marketing et R&D, je t’envoie les demandes d’achats. Fais ton possible pour nous avoir tout ça au meilleur prix. Tiens nous informés, on a compté 15 jours pour pouvoir commencer.

Et Bernard, en bon soldat,  commence à contacter ses fournisseurs…

C’est dans l’ordre des choses non ?

Et bien non ! Ce brave Bernard va faire tout son possible pour répondre aux sollicitations mais il est trop tard. Les délais sont comptés, les choses figées. Sa véritable plus-value est déjà perdue.

Parce que le premier job de l’acheteur n’est pas d’acheter. Il est de mettre ses connaissances et son esprit d’économie au service de l’entreprise au départ de l’action. Imaginons plutôt que Bernard soit invité lors du brain storming de définition des besoins. Il posera les questions suivantes :

  • Vous voulez la référence X très proche de la référence Y déjà en stock. Quelles en sont les raisons ?
  • Le fournisseur Dupont a sorti une innovation permettant d’obtenir le même résultat Y avez-vous pensé ?
  • L’article Z est saisonnier, il faudra 6 mois avant de pouvoir l’acheter. Est-ce intégré ?
  • Vous voulez la référence X alors qu’il existe chez un autre fournisseur la référence Z qui peut avoir le même rendu sous certaines conditions. L’avez-vous envisagé ?
  • Les contraintes de la chaine logistique entraînent les coûts suivants que vous n’avez pas intégrés.
  • Vous développez notre dépendance à l’égard du fournisseur Durand. Est-ce bien réfléchi ?

Ect, ect….

La plus-value de l’acheteur consiste d’abord à penser sur la base de la connaissance qu’il a de ses fournisseurs et de leur offre et non uniquement sur les connaissances internes de l’entreprise.

La plus-value de l’acheteur consiste ensuite à être obséder par le prix de revient et à chercher par tous les moyens à faire baisser ce coût. Il a connaissance des produits mais aussi des process et pourra travailler sur le coût total d’acquisition et d’utilisation, ce que personne ne fera à sa place.

 

Le premier job de l’acheteur n’est pas d’acheter, le premier job de l’acheteur c’est de s’intégrer à l’expression du besoin!!

 

Paul Noël
Directeur des Achats à Louer!



Laisser un commentaire